:: Gotta catch them all :: Le pouvoir est en toi :: Bienvenue dans le pokémonde Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Olivia Wynn ~ Oups, j'ai cassé un vase !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Mar - 23:47


Olivia Wynn

feat Hyuna Kim
Je suis Olivia Wynn, j'ai 25 ans  et je suis née à Carmin-Sur-Mer. Actuellement, je vis à Azuria. Je suis l'ancienne championne de l'arène d'Azuria et pour gagner ma vie, je suis éleveuse. Je fais partie du groupe Lugia. Je possède 8 badges et j'ai gagné 1 fois contre la ligue pokémon.

Êtes-vous favorable à l'interdiction des combats pokémons ?
Absolument. Trop de pokémons sont morts durant des combats à cause de dresseurs incapables de s'arrêter et c'est regrettable, ils sont nos égaux et nous devons les respecter. Les anciens dresseurs doivent ouvrir les yeux : les combats sont devenus beaucoup trop dangereux pour nos amis pokémons et nous devons les protéger, sinon nous ne valons pas mieux que des assassins qui envoient à la mort des dizaines d'innocents par pure arrogance. Et si moi, ancienne championne, j'ai compris cela, alors n'importe quel dresseur devrait le comprendre, car même un aveugle se rendrait compte que nos compagnons de route ne méritent pas un sort si affreux. Nous devons nous entendre avec eux, pas les tuer.

Participez-vous à un mouvement actif visant à contourner la loi ou au contraire à la faire respecter ? Ou préférez vous rester discret ?
J'ai rejoint l'APP à la fin de l'année 2010 et j'ai aidé à l'application de la Loi Anti-Combat et Capture, de sorte à protéger les Pokémons malgré mon statut d'ancienne championne. Depuis, je fais toujours partie de l'APP et je fais de mon mieux pour être active tout en gérant mon travail, être éleveur n'est pas de tout repos, surtout de nos jours. Je me bats au maximum pour protéger la vie de nos compagnons et je ne compte pas cesser de lutter pour eux.


 


 



 



Staross
STAROSS ♂ - MODESTE


Attaques, puissance & type
Météores - 60
Hydrocanon - 120
Gyroballe
Psyko - 90






Stari
STARI ♂ - FOUFOU


Attaques, puissance & type
Bulles d'O - 60
Rayon Gemme - 80
Soin
Onde Folie






Akwakwak
AKWAKWAK ♀ - MALIN


Attaques, puissance & type
Griffe Ombre - 70
Psykoud'Boul - 80
Surf - 90
Tunnel - 80






Aquali
AQUALI ♀ - TIMIDE


Attaques, puissance & type
Vibraqua - 60
Laser Glace - 90
Hydroqueue - 90
Rayon Signal - 75












Caractère

Assurée : 40%
Naïve : 70%
Modeste : 95%
Défaitiste : 55%
Franche : 25%
Curieuse : 85%
Maladroite : 85%
Gourmande : 80%

Aider le staff

Code:
<span class="avatarpris">⊱ Hyuna Kim</span> feat <a href="http://pokemon-heroes.forumactif.be/u35">Olivia Wynn</a>


Aucun enfant ne devrait grandir sans ses deux parents pour s'occuper de lui, et pourtant ce fut le cas d'Olivia, cette petite fille qui n'a eu ni mère ni père. Sa mère est morte en la mettant au monde tandis qu'elle n'a jamais connu son père. Elle n'a jamais su qui il était, où il vivait et surtout pourquoi il était parti. Elle ne sait même pas s'il est encore vivant d'ailleurs, en tout cas il n'a jamais donné signe de vie à son enfant qu'il a laissée orpheline, sa seule famille était son grand-père qui l'a donc élevée. Elle a grandi dans une petite maison isolée avec lui, près de Carmin-Sur-Mer, et a reçu de cet homme tout l'amour et l'attention qu'il pouvait lui donner malgré son âge avancé. Il l'a nourrie, éduquée, soignée, aidée lorsqu'elle en avait besoin et ne l'a jamais laissée tomber, la relevant après chaque chute, déposant sur son front un baiser pour calmer ses pleurs d'enfant. Il a toujours été à ses côtés pour la rassurer et lui affirmer qu'elle deviendrait une grande fille merveilleuse, forte et intelligente malgré sa maladresse. Le sourire d'ange de cette petite illuminait chaque journée qu'ils passaient ensemble, et ce dernier s'agrandissait lorsque son grand-père lui contait les aventures qu'il avait vécues dans sa jeunesse, des histoires sur les nombreux pokémons sauvages qui existaient, ou encore des anecdotes sur les plus légendaires d'entre eux. Elle passait ses nuits à rêver de ces créatures fantastiques et passait son temps libre à jouer avec le vieux Persian de son grand-père, voulant s'entraîner à devenir la meilleure. Elle admirait celui qui l'avait élevée, elle voulait être comme lui et devenir une dresseuse qui pourrait à son tour raconter ses nombreuses aventures à ses enfants. Rien ne semblait plus important à ses yeux, pas même l'école puisqu'elle préférait largement rester chez elle avec son grand-père et son Persian plutôt qu'y aller et écouter des phrases qui ne l'intéressaient pas assez pour la sortir de ses rêveries incessantes.
« Pappy, elle était comment Maman ? »
Olivia avait neuf ans lorsqu'elle posa cette question pour la première fois. Elle allait bientôt souffler ses dix bougies et avait grandi, si bien qu'elle semblait être une enfant heureuse de vivre aux côtés de son grand-père. Mais il lui manquait quelque chose, il lui manquait sa mère, celle qui l'avait mise au monde. Elle savait qu'elle avait "rejoint les étoiles" mais rien de plus. A vrai dire, ils n'en avaient jamais vraiment parlée avant, n'ayant auparavant pas le courage de le faire, en particulier le vieil homme à qui le souvenir de sa fille décédée faisait beaucoup de peine. Pourtant, il répondit, ses yeux ancrés dans le regard de celle qu'il avait élevée comme sa fille.
« Elle avait tes yeux. Les mêmes iris, exactement. Elle était belle, elle était aussi belle que toi. Tu lui ressembles beaucoup Olivia. Elle avait ton sourire aussi, et ton rire lui ressemble beaucoup. Elle était aussi maladroite que toi, quoiqu'un peu moins peut-être, et elle faisait sans cesse tomber tout ce qu'elle tenait. Elle riait beaucoup et elle se cachait pour manger du chocolat dans sa chambre, comme toi lorsque tu sais qu'il n'est pas l'heure de grignoter. Elle dansait autour de la table quand elle était enfant, et ensuite elle a commencé à danser devant d'autres personnes pour le plaisir. Elle aimait cela mais n'en a jamais fait son métier, elle préférait les pokémons. Elle les adorait et ils le savaient, ils étaient tous heureux lorsqu'ils la voyaient revenir de son travail. Elle dansait devant eux et riait aux éclats lorsqu'elle faisait tomber une chaise avec son bras, trop entraînée par la musique pour faire attention. Elle me disait dix fois merci lorsque je ramassais ce qu'elle faisait tomber avant de faire semblant de me gronder parce que je risquais de me faire mal au dos. Elle s'inquiétait souvent pour rien et soignait très bien les pokémons, ils n'étaient jamais malheureux avec elle. Dès que je me cognais, elle passait des heures à s'assurer que j'allais bien avant de me laisser tranquille, comme si j'étais un bébé. Elle était très protectrice envers tout le monde et très attentionnée, faisant sans cesse des cadeaux à ceux qu'elle aimait. Elle n'aimait pas beaucoup les photos et mettait souvent ses mains devant son visage pour qu'on ne la voit pas, exactement comme toi. Elle était très énergique et bougeait tout le temps, c'était une pile électrique qui respirait la joie. Elle souriait sans cesse et ne pleurait quasiment jamais, comme si elle était constamment heureuse. Elle répandait le bonheur autour d'elle, elle était un rayon de soleil qui illuminait tout ceux qui la voyaient et elle détestait voir les autres tristes. Elle aimait manger, courir et jouer avec des Pokémon, elle aimait rire au point d'avoir mal à la gorge et danser à en avoir les pieds brûlants. Elle aimait un tas de choses dans la vie, elle était merveilleuse, tout comme toi.
-Elle m'aimait moi ?
-Toi, elle t'aimait plus que tout. Elle te désirait tellement qu'elle n'a reculé devant rien pour que tu viennes au monde. Elle murmurait ton prénom lorsqu'elle dormait et elle souriait un peu plus à chaque coup que tu donnais à son ventre. Et aujourd'hui elle est là-haut, elle veille sur toi et te protège chaque minute de ta vie. Elle t'aime Olivia, ta maman t'aime plus que tout. »
Et les années se sont ensuite écoulées, tels des grains de sable qui tombent lentement dans l'immense sablier du temps. Olivia continuait de grandir tandis que son grand-père vieillissait encore et encore sans jamais succomber, comme déterminé à accompagner sa petite-fille jusqu'au bout. Cette dernière n'a jamais demandé d'informations sur son géniteur, elle ne voulait pas savoir. Pour elle, il a cessé d'exister le jour où il est parti, qu'importe le reste. Alors elle vivait sans père comme elle l'avait toujours fait, protégée par le souvenir de sa mère qui l'avait tant aimée. Elle lui manquait énormément, si bien que la jeune fille se promit de la rendre fière tout comme elle voulait rendre fier son grand-père. Pourtant, elle n'aimait pas l'école, du moins la plupart du temps. Assez timide, elle avait du mal à aller vers ses camarades, d'autant plus qu'elle manquait de confiance en elle depuis toute petite. Les cours ne l'intéressaient que moyennement lorsqu'ils ne concernaient pas directement les pokémons et elle préférait griffonner dans un coin de son cahier des silhouettes de Persian plutôt qu'écrire les leçons, alors elle finissait par s'ennuyer et par compter les minutes qui devaient s'écouler avant qu'elle ne puisse rentrer chez elle. Elle était très studieuse malgré cela et ramenait toujours des bonnes notes chez elle, mais il était évident qu'elle n'aimait pas rester cloîtrer toute la journée dans une école. Et cela fut d'autant plus le cas lorsqu'elle apprit que presque tous ses camarades de classe étaient allés chercher leur premier Pokemon alors qu'elle non, son grand-père préférant qu'elle continue de travailler à l'école jusqu'à ce qu'elle soit assez grande pour s'occuper d'un pokémon toute seule. Elle avait douze ans et, malgré son incroyable maladresse et sa naïveté certaine, elle se pensait assez âgée et mâture pour pouvoir gérer un petit animal de compagnie avec lequel elle n'avait pas l'intention de se battre puisqu'elle était encore jeune. Alors elle s'impatientait, ce qui était compréhensible pour une jeune fille qui mourait sans aucun doute de jalousie en sachant que tous ceux qu'elle fréquentait à l'école avait déjà adopté leur premier pokémon tandis qu'elle n'avait que le vieux Persian de son grand-père.
« Pappy, quand est-ce que j'aurai un Pokemon moi ?
-Bientôt ma puce, ne t'inquiète pas. Finis tes études, réussis-les avec brio parce que je sais que tu en es capable. Montre-leur à tous que tu es une personne formidable, même sans un Pokemon à tes côtés, et ensuite tu auras le tien et tu deviendras la meilleure dresseuse que Kanto ait jamais connue, j'en suis persuadé.
-Et j'aurai un Pokemon ?
-Tu auras le plus beau Pokemon de tout Kanto, et le monde entier sera jaloux de toi. »
Alors Olivia a continué d'aller à l'école alors qu'elle n'aimait pas cela, simplement pour faire plaisir à son grand-père. Toujours très réservée, elle n'avait que peu d'amis, si bien que peu connaissaient son vrai caractère quelque peu excentrique. Il était le seul qui pouvait prétendre la connaître, le seul qui pouvait lui dire "Je te connais par cœur", le seul devant qui elle semblait vrai. Elle était bien à ses côtés, elle se sentait à sa place, comme si rien d'autre n'avait d'importance. Elle faisait tout pour qu'il soit content, s'activait sans cesse pour qu'il ne se fatigue pas trop, se pliait en quatre pour voir un sourire étirer ses lèvres ou un rire s'en échapper. Elle voulait qu'il soit fière d'elle, elle voulait lui montrer qu'elle était digne d'être sa petite-fille malgré ses défauts, elle voulait le voir heureux. Et il l'était, ils l'étaient tous les deux. Et ils le restèrent encore trois magnifiques années.
« Olivia... Tu as quinze ans, déjà. Tu as tellement grandi ma belle. Tu es devenue une ravissante jeune fille, bien plus belle que tout ce que j'aurais pu imaginer, tu es magnifique. Pourtant tu n'as jamais cessé d'être cette petite fille que j'ai élevée. Je suis si fier de toi... ta maman aurait été si fière elle aussi. »
Il était là, allongé sur un lit, fixant Olivia avec de grands yeux, les mêmes que cette dernière avait lorsqu'elle le contemplait étant petite. Ses quatre-vingt-trois années ayant creusé son visage qui paraissait bien fatigué n'arrangeaient en rien son état, la maladie l'ayant pris d'assaut à de multiples reprises pour l'épuiser plus qu'il ne l'était déjà. A présent, il était guéri, mais bien trop âgé pour continuer aux côtés de celle qu'il considérait comme sa propre fille. Il avait longtemps lutté contre tout pour rester avec elle mais le temps avait finalement gagné, alors il allait rejoindre sa fille, fatigué mais heureux.
« Garde Persian avec toi, je veux qu'il profite du reste de sa vie à tes côtés. Finis tes études, grandis encore un peu, sois plus magnifique encore. Et ensuite, deviens la meilleure des dresseuses. Prouve au monde entier ce que je sais déjà, montre-leur qui tu es, et n'aie pas peur d'être toi-même. Tu es quelqu'un de formidable Olivia, n'oublie jamais cela. Je veillerai sur toi à chaque instant aux côtés de ta maman, je ne te quitterai jamais. Où que tu ailles, quoi que tu fasses, n'oublie jamais que je t'aime.
-Je deviendrai une grande dresseuse, je te le promets... Je t'aime Pappy... Je t'aime... »
Elle répéta cette phrase des dizaines de fois, en boucle, sans cesse, comme animée de l'espoir qu'il reviendrait grâce à cela. Pourtant, les yeux de son grand-père se fermèrent pour ne plus jamais se rouvrir. Elle le contempla longuement, immobile, des larmes roulant sur ses joues tandis qu'elle réalisait à peine ce qu'il venait de se passer. Il semblait respirer, mais elle n'avait pas le courage de vérifier et resta plusieurs heures sans bouger. Finalement, elle ne réalisa sa mort que le lendemain matin, lorsqu'elle revint à son chevet sans qu'il n'esquisse le moindre mouvement. Il l'avait quittée.
Bouleversée, Olivia arrêta ses études, incapable de continuer sans son grand-père qui avait toujours été sa seule motivation, avant de quitter sa ville natale. Accompagnée du Persian avec qui elle avait grandi et munie d'une magnifique pierre bleutée que son grand-père lui avait offert pour ses quinze ans, elle traversa presque toute la région pour rejoindre Bourg-Palette, ayant entendu dire qu'un professeur pourrait lui confier un pokémon. Évitant un maximum les combats à cause de l'âge de son compagnon de route, elle tomba néanmoins amoureuse du monde dans lequel elle vivait, celui des pokémons dont lui avait toujours parlé son grand-père, et tout particulièrement des pokémons de type eau qui la fascinaient plus que tout le reste.
« Désolé jeune fille mais il ne nous reste qu'un Roucool ici. Est-ce vous voulez tout de même le prendre avec vous ? »
Arrivée à Bourg-Palette après des jours de voyage, Olivia s'était immédiatement rendue au laboratoire du professeur dont elle avait entendu parler, rêvant déjà de son premier pokémon. Pourtant, elle déchanta bien vite lorsqu'il lui affirma qu'il ne lui restait qu'un seul pokémon, un petit oiseau certes adorable mais bien loin de la bestiole que s'était imaginée la jeune fille. Quelque peu déçue malgré tout, elle ne se découragea pas et nomma donc son nouvel ami Rooky avant de partir avec lui sur les routes de Kanto, voulant tenir sa promesse et devenir une excellente dresseuse. Elle déposa le Persian de son grand-père dans une pension de Bourg-Palette, le Ranch Kawaii, dans le but qu'ils s'en occupent et qu'il puisse finir ses jours heureux, et peut-être même aidé le ranch en ayant des petits. En guise de remerciement, ils lui assurèrent qu'ils la contacteraient s'ils pensaient qu'un pokémon, ou même un oeuf, pouvait l'intéresser, ce qui était assez étrange au vu de l'âge de la jeune fille. Heureuse de savoir son compagnon d'enfance entre de bonnes mains, elle partit donc joyeuse à la conquête des huit badges de la région.
Par la suite, Olivia et Rooky rencontrèrent un jeune Stari qui fut la première capture de la jeune fille. Tous les trois s'entraînèrent d'arrache-pied pour être en mesure de vaincre les champions des différentes arènes de Kanto, Olivia s'avérant être une jeune fille très douée malgré son jeune âge, ainsi qu'incroyablement déterminée. Rooky évolua en un superbe Roucoops quelques jours après l'obtention de son deuxième badge, puis ils rencontrèrent un Psykokwak qu'elle captura non sans mal, ce dernier s'amusant à faire tourner en bourrique son pauvre Stari qui en perdait ses moyens. Aidée de ses trois compagnons qu'elle chérissait énormément, l'adolescente s'approchant déjà de l'âge adulte obtint son troisième badge avant d'aller défier l'arène suivante : celle de sa ville natale Carmin-Sur-Mer. Une cuisante défaite. Ses trois pokémons se firent terrassés par ceux de son adversaire, le type électrique s'avérant bien plus puissant que le type aquatique. Têtue, elle retenta pourtant sa chance au bout d'une semaine. Finalement, après une seconde défaite toute aussi impressionnante, Olivia comprit qu'elle n'y arriverait pas de cette manière. Le soir de son seizième anniversaire, alors qu'elle était partie dormir à la belle étoile dans une forêt où elle avait l'habitude d'aller avec son grand-père, la jeune fille, tête en l'air, fit tomber de son sac une somptueuse pierre de la couleur des océans. Le cadeau d'anniversaire qu'elle avait reçu un an plus tôt de son grand-père. Tandis qu'elle l'admirait, silencieuse et profondément nostalgique, son Stari s'approcha d'elle et elle eut comme une illumination, se sentant ensuite complètement stupide pour ne pas y avoir songé plus tôt. Elle utilisa donc la pierre pour faire évoluer son pokémon qui devint un majestueux Staross et recommença à s'entraîner, déterminée à vaincre la championne de Carmin-Sur-Mer. Elle y parvint finalement, sa victoire se jouant à peu mais lui apportant malgré cela une immense fierté. La jeune fille reprit donc son voyage afin de défier les autres champions de Kanto, cette difficulté à surmonter ayant visiblement accru sa détermination. Elle continua de s'entraîner durant plusieurs longs mois afin d'obtenir les huit badges de la région, prenant le temps de tisser des liens avec ses pokémons tout en améliorant leurs performances au combat. Entre-temps, son Psykokwak évolua en un fier Akwakwak et la jeune fille captura un Stari qui se prit rapidement d'affection pour Staross, ces deux-là passant néanmoins leur temps à se chamailler. Olivia et Rooky étaient devenus les meilleurs amis du monde, ce dernier ayant évolué en un magnifique Roucarnage et se battant toujours corps et âme pour sa dresseuse qui lui donnait toute l'affection possible. Tous les quatre formaient une équipe qui, bien qu'étrange, s'avérait redoutable. Les huit badges de Kanto en mains, elle refusa pourtant d'affronter la ligue Indigo, certaine qu'ils étaient bien plus forts qu'elle et qu'elle serait terrassée par le premier membre du Conseil des Quatre.
Quelques mois plus tard, son dix-huitième anniversaire approchant, Olivia s'installa à Azuria, appréciant beaucoup la ville pour sa proximité avec la mer au bord de laquelle elle partait souvent entraîner son équipe. Quelques temps après son installation, elle apprit que l'ancien champion voulait quitter son arène pour partir dans une autre région. Elle l'avait déjà croisé plusieurs fois dans la ville, en particulier au bord de la mer où il allait lui aussi régulièrement, mais fut surprise lorsque, ayant déjà remarqué ses capacités et son penchant pour les pokémons aquatiques, il la recommanda pour être la nouvelle championne d'arène. Evidemment, elle fut ravie, considérant cela comme un rêve se réalisant. Elle affronta tous les autres candidats au titre durant de superbes combat, ressortant victorieuse de chacun d'eux plus ou moins facilement. Pourtant, elle ne devint pas championne tout de suite, la Ligue Pokémon estimant que, ne l'ayant pas vaincue, la jeune femme ne pouvait prétendre à ce titre important. Elle ne pourrait devenir championne qu'une fois le Conseil des Quatre et le Maître de Kanto vaincus. S'en suivit un nouvel entraînement acharné de plusieurs mois durant lequel Olivia fêta son dix-huitième anniversaire. Finalement, après un peu plus de trois mois de dur labeur, la jeune femme alla défier la ligue Indigo et put vaincre le Conseil des Quatre avant de se faire laminer par le Maître de Kanto. Furieuse après cette cuisante défaite, elle recommença à travailler d'arrache-pied, déterminée à devenir championne de type eau. Elle ne pensait plus qu'à ça, plus qu'à ce titre et à cette victoire qu'elle devait obtenir pour rendre fier son grand-père et sa mère, pour réaliser son rêve. Elle était obnubilée par ce seul objectif, si bien que ses relations sociales se limitaient à celles qu'elle entretenait avec ses quatre pokémons. Environ cinq mois avant ses dix-neuf ans, armée d'une détermination indestructible et d'une confiance presque aveugle en son équipe, Olivia tenta de nouveau sa chance face à la Ligue Indigo et réussit à vaincre non sans difficultés ses cinq adversaires un à un, en particulier grâce à son Roucarnage qui combattait avec une détermination toute aussi impressionnante que celle de sa dresseuse. On lui accorda donc le titre de championne de l'arène d'Azuria peu avant son dix-neuvième anniversaire, la jeune femme se sentant incroyablement fière et heureuse d'avoir réussi un tel exploit.
Championne, elle affrontait tous les dresseurs qui venaient la défier avec la volonté de ne pas céder le badge cascade si facilement. Donner l'un des badges qu'on lui avait confié lors de sa passation était pour elle synonyme d'échec, alors elle usait de son incroyable détermination pour se fixer comme objectif d'être battue le moins souvent possible. Malgré tout, elle acceptait toujours ses défaites avec le sourire, sachant qu'elle avait fait de son mieux et qu'elle n'avait pas à regretter. Au fond, ces affrontements étaient de perpétuels défis et Olivia les relevait la plupart du temps avec brio, rares étant les fois où le combat se terminait par sa défaite. Ses quatre pokémons se battaient avec une ferveur accrue par la volonté de rendre fière leur dresseuse qui leur donnait tout l'amour possible, cette dernière ayant fait de sa petite équipe sa nouvelle famille sans pour autant oublier son grand-père qu'elle avait tant aimé et sa mère, tous deux lui manquant chaque jour énormément.
« Je sais que tout cela est horrible mais ce n'est pas possible, ça ne peut pas être ça.
-Pourtant j'ai bien peur que si. Olivia, ils veulent interdire les combats, on en parle de plus en plus.
-Mais c'est stupide ! Ce n'est pas ça la cause de toutes ces horreurs, tu le sais bien.
-Peu importe ce que toi ou moi en pensons, c'est ce qu'ils croient et tu ne peux rien y faire. »
Championne depuis un peu plus d'un an, la jeune femme n'en croyait pas ses yeux. Certaines personnes parlaient sérieusement d'interdire les combats pokémons ? Elle trouvait cela absurde. Certes, elle savait que le nombre de cadavres que l'on découvrait un peu partout dans Kanto ne cessait de croître, mais de là à empêcher les dresseurs de se battre, c'était clairement excessif, d'autant plus qu'à ses yeux la cause de toutes ces morts n'étaient pas les combats mais bel et bien des malfrats qui n'avaient ni cœur ni conscience. Selon la jeune femme, les dresseurs n'étaient en aucun cas coupable de telles monstruosités, et elle trouvait injuste de priver certaines personnes de leur passion voire, comme c'était son cas, de leur emploi. Les dresseurs étaient intelligents, ils se battaient jusqu'au K.O., jamais plus loin, et puis ils soignaient leurs pokémons grâce aux centres conçus à cet effet, c'était à ses yeux une évidence. Alors, pour elle, interdire les affrontement entre pokémons était tout simplement illogique et inadmissible.
Laissant son amie s'en aller après l'avoir saluée, Olivia se retourna vers Rooky qui était couchée dans un coin de la pièce, les yeux rivés sur sa dresseuse, et prononça simplement trois mots, trois mots qui, sans qu'elle ne le sache alors, finiront par la détruire : « Il faut agir. »
Par la suite, tout s'enchaîna si vite que toute l'intelligence dont la jeune femme avait fait preuve toute sa vie sembla se volatiliser pour la laisser commettre des erreurs fatales.
« Comment savez-vous tout cela ?
-Je t'ai entendue.
-Pourquoi êtes-vous là ? »
Dans l'embrasure de la porte de sa petite maison, un jeune homme se dressait devant Olivia, la dominant de plusieurs centimètres sans qu'elle ne semble pour autant impressionnée. Il la fixait tandis qu'un sourire étirait ses lèvres, il ne la lâchait plus des yeux. Ils étaient devant chez elle, et pourtant il semblait incroyablement confiant, comme s'il ne doutait pas un seul instant de ce qu'il faisait, de ce qu'il disait, de ce qu'il voulait. Il savait ce qu'il désirait. Il savait tout, et la jeune femme ne savait rien.
« Tu veux prouver que les combats ne sont pas responsables de ces massacres ? Alors affronte-moi, maintenant. »
Aucune réponse, seulement un défi, un défi dont les airs de menace échappèrent complètement à la jeune femme obnubilée par ses idéaux et son seul objectif, un défi qu'elle accepta dans l'optique d'empêcher l'interdiction des combats pokémons. Elle ne sembla pas hésiter à récupérer sa pokéball, elle ne recula pas lorsqu'il lui demanda de le suivre, elle ne rechigna pas lorsqu'il fit apparaître son pokémon, faisant de même, aveuglée par sa naïveté d'enfant. Un piège mortel, une immense erreur, et la fin de la plus belle des amitiés.
« Rooky ! Rooky relève-toi ! Dis-moi que tu vas bien ! Rooky je t'en supplie, relève-toi ! Relève-toi ! Rooky... Rooky... Non... Rooky... Non non non c'est pas possible ! Rooky ! Rooky relève-toi je t'en supplie ! »
Malgré ses cris, ses larmes, ses supplications, il ne se releva pas. Sa colère, son désespoir, sa tristesse, tout cela ne servit à rien d'autre qu'à la détruire un peu plus, elle qui était responsable de la mort de son ami, elle qui n'avait rien vu, elle qui avait bêtement été bernée. Elle avait accepté ce combat mortel, elle avait lutté avec ferveur pour gagner, elle avait joué le jeu de l'homme qui, après l'avoir provoquée, avait enclenché cet affrontement dont l'issu serait fatal à un admirable pokémon. Son pokémon avait, sous ses ordres, riposté avec toujours plus de violence aux attaques du Roucarnage adverse, et la jeune femme, aveuglée par son désir et ses idées, l'avait suivi sur un terrain affreusement dangereux. Les coups s'étaient enchaînés, les cris des pokémons s'étaient emplis de douleur et de rage, les attaques s'étaient chargées de violence, et le combat s'était terminé par la défaite d'Olivia. Mais cette défaite n'était rien à côté de la vision du corps de l'oiseau étendu sur le sol, immobile, glacé.
Elle releva la tête, le visage défiguré par la colère, les yeux rouges, les joues striées de larmes, furieuse contre celui qui avait tué son ami.
« C'est fini. Tu as perdu. »
Telles furent ses paroles alors qu'il était foudroyé par le regard empli de haine et de désespoir d'une jeune femme dévastée. La rage de cette dernière était telle qu'elle voulut hurler, se venger, envoyer un autre pokémon à l'attaque pour lui montrer la douleur qu'elle ressentait face à la perte de son Roucarnage. Pourtant, il partit. Il s'éloigna sans qu'elle ne fasse rien. De toute façon, elle ne pouvait rien faire. Elle n'avait emmené avec elle que Rooky, trop aveugle pour être prudente. Alors elle le laissa partir, trop affligée pour se lever et se battre elle-même. De toute manière, quelle aurait été l'utilité d'un tel excès de violence ? Il n'y en aurait pas eu, parce qu'au fond elle savait qui était vraiment responsable de la mort de son ami. C'était de sa faute, uniquement de sa faute. Trop naïve pour être lucide, trop aveugle pour être raisonnable, trop stupide pour comprendre que ce combat était voué à la détruire, elle avait accepté. Elle l'avait tué. C'était de sa faute. Elle était la seule responsable de la mort de son meilleur ami.
Olivia mit plusieurs semaines à s'en remettre, délaissant complètement son rôle de championne pour rester chez elle toute la journée avec ses trois autres pokémons. Son deuil fut terriblement douloureux. Dévastée, elle s'isola complètement du reste du monde, rongée par le chagrin et la culpabilité qui dévoraient son cœur déjà blessé par la vie. Finalement, il lui fallut un peu plus d'un mois pour se reprendre en main, et elle décida de rejoindre l'Association Protectrice des Pokémons afin de lutter contre les combats Pokémon. Elle ferma son arène en décembre 2010, soit un mois avant que la Loi Anti-Combat et Capture de Kanto ne soit appliquée, et renonça donc sans mal à son titre de championne.
« Stari, arrête de chercher Akwakwak et viens regarder avec moi ce qu'il se passe. »
La coquille de l’œuf se fendilla une première fois sous le regard émerveillé de la jeune femme qui, malgré ses vingt-et-une années, aimait toujours autant voir naître un petit pokémon, puis une deuxième fois alors que Stari la rejoignait, Staross étant déjà à ses côtés. Ils regardèrent tous les trois le haut de l’œuf se détacher du reste, Akwakwak étant parti se coucher pour profiter du moment de paix dont il bénéficiait, et virent une adorable petite bestiole en sortir : un Evoli incroyablement mignon dont tomba immédiatement amoureuse Olivia qui remercia mentalement la pension le Ranch Kawaii de lui avoir confié cette merveille. S'ils ne l'avaient pas appelée pour lui annoncer qu'ils avaient trouvé un œuf dont ils ne savaient rien et qu'ils acceptaient lui vendre, la jeune femme ne serait jamais partie à Bourg-Palette le chercher et n'aurait jamais pu adopter ce magnifique pokémon qui la faisait littéralement fondre. Qu'importe la somme qu'elle avait déboursée pour cette œuf, montant dans tous les cas inférieurs à celui qu'aurait dû lui coûter un Evoli normalement, elle ne regrettait en aucun cas cette dépense et se promit que ce petit bout de pokémon deviendrait un jour plus puissant que tout ce que l'on pourrait imaginé.
« Stari, pourquoi tu n'en veux pas ? C'est une Pierre Eau bon sang, tu ne veux pas évoluer ? T'es vraiment un râleur, arrête de bouder dans ton coin. »
Après une heure de négociation avec son pokémon, Olivia jeta l'éponge. Cette tête de mule qu'était Stari refusait obstinément la pierre qu'elle lui avait acheté, au grand dam de sa dresseuse. Soit, s'il ne voulait pas évoluer c'était tant pis pour lui, après tout c'était son choix, elle n'allait pas l'y contraindre. Alors que le pokémon rebelle venait d'asperger d'eau la jeune femme qui poussa un cri, Evoli trottina vers elle, toute joyeuse. Elle poussa plusieurs cris littéralement adorables avant de sauter sur les cuisses de sa dresseuse assise par terre.
« Stari est casse-pieds, tu veux évoluer toi ? »
La petite Evoli devint donc une jolie Aquali sous le regard enchanté d'Olivia. A l'inverse, Stari s'avéra déterminé à ne pas évoluer et elle cessa donc d'insister, se contentant du bonheur de sa petite équipe, quels que soient les différents désirs de ses compagnons de route.

Désormais âgée de vingt-cinq ans, Olivia semble avoir tourné la page sur son passé de dresseuse faisant combattre les pokémons. Devenue éleveuse dans le but de gagner sa vie et d'être la plus proche possible des pokémons, elle considère sa carrière de championne d'arène comme une page du passé qu'elle a complètement tournée. Elle ne combat évidemment plus et milite toujours un maximum pour l'APP malgré un travail qui lui prend beaucoup de temps. Lorsqu'elle ne fait pas l'un ou l'autre, elle reste auprès de sa petite équipe qui n'a pas vraiment changé durant ces cinq années. Ces derniers semblent avoir accepté assez facilement l'idée de ne plus se battre et, bien qu'ils se disputent souvent pour un rien entre eux, ils se sont accoutumés à un entraînement moins violent, méthode que préfère leur dresseuse et qui convient tout particulièrement à Aquali qui est une vraie trouillarde. Toujours aussi têtu, Stari n'a pas évolué mais continue de chercher des noises à Akwakwak qui ne demande qu'un peu de répit de temps à autre, s'arrangeant toujours pour se cacher aux yeux du pokémon qui l'agace. Staross semble être celui à qui les combats manquent le plus, sûrement parce qu'il s'est plus souvent battue au côté d'Olivia que les autres, mais il a tout de même réussi à s'habituer aux Centres d'entraînement qui lui permettent de dépenser son énergie. Les quatre pokémons, malgré leurs caractères parfois pénibles et chercheurs de problèmes, sont la fierté de la jeune femme qui les aime toujours autant, si ce n'est plus. Elle les dorlote, les chouchoute et les couve sans arrêt, véritable jeune maman pour ces quatre petites bestioles. Ils sont pour ainsi dire sa priorité absolue, si bien qu'ils en profitent souvent un peu trop. Pourtant, elle ne leur en tient pas rigueur, à vrai dire elle est presque incapable de leur faire des reproches réellement méchants, ne serait-ce qu'emplis de colère, et ses quatre petits compagnons semblent parfaitement le comprendre.


« Vis pour ce que demain a à t'offrir et non pour ce qu'hier t'a enlevé. »

Olivia, c'est le genre de jeune femme timide, réservée et peu assurée qui n'a pas une très grande confiance en elle et qui préfère s'appuyer sur les autres plutôt que sur elle-même. Elle n'est pas faible, loin de là même puisqu'elle a été capable de surmonter tous les problèmes qu'elle a rencontrés dans sa vie, mais elle ne se fait pas suffisamment confiance. C'est sûrement pour cela qu'elle n'a jamais eu de réelle relation amoureuse un tant soit peu sérieuse alors qu'elle a tout de même vingt-cinq ans et est assez jolie. De toute manière, elle n'a jamais considéré l'amour comme une de ses priorités, à croire qu'elle s'en moque un peu. Au fond, c'est surtout parce qu'elle n'y pense pas vraiment, elle semble certaine que ce n'est pas fait pour elle.
Malgré une certaine amélioration en quelques années, la jeune n'aime pas être mise en avant, s'effaçant souvent devant les autres parce qu'elle n'est pas très à l'aise lorsqu'on la regarde. Elle a du caractère pourtant, mais elle est souvent assez craintive et n'accorde que très rarement sa réelle confiance. Elle n'est pas le genre de personne à se confier à quelqu'un facilement, intériorisant énormément d'émotions en permanence pour ne rien laisser paraître. De ce fait, elle ment énormément et s'avère être assez douée pour cela. Néanmoins, cela n'est jamais pour blesser, disons qu'elle préfère simplement garder ses secrets. Pour elle, toute vérité n'est pas bonne à dire, si bien qu'elle est rarement franche avec les autres, d'autant plus face à des inconnus.
Malgré cette carapace due à une enfance assez compliquée, il faut savoir qu'Olivia est une personne très facile à berner. En effet, si elle berne beaucoup les autres, il faut aussi savoir que les autres peuvent la berner sans trop de soucis puisqu'elle s'avère être d'une naïveté excessive et d'une gentillesse exacerbée lorsqu'elle vous pense un minimum honnête. Alors évidemment, il n'est pas compliqué de la convaincre de vous aider si vous savez mentir, d'autant plus qu'elle est incroyablement serviable et modeste. Elle rend énormément service mais n'attend jamais rien en retour, modeste au point d'être gênée lorsqu'on la complimente. Il est très rare de la voir se vanter avec honnêteté, tout comme il est très rare de la voir se moquer d'une autre personne. Elle déteste blesser ceux qui l'entourent et culpabilise très facilement, trop facilement même puisqu'elle est capable de s'en vouloir pour pas grand chose. Combinez cela à une grande bonté et une peur d'être rejeté par les autres, vous obtenez finalement une naïveté problématique dont Olivia est malgré tout incapable de se séparer. Néanmoins, sachez que la jeune femme est extrêmement curieuse et qu'il ne faut donc pas faire d'erreur avec elle. En effet, il suffit que quelque chose la turlupine un tant soit peu pour qu'elle se lance dans des recherches impressionnantes pour s'assurer de la véracité de vos paroles. Ayant une excellente mémoire, elle se montre assez rancunière et n'oubliera jamais votre visage si vous lui avez fait du mal.
Olivia est aussi une personne très active qui déteste rester sans rien faire. Elle aime aider les autres, rendre service, prendre soin de pokémons qui en ont besoin, elle a tout simplement besoin de se sentir utile pour exister. Elle a besoin de bouger et adore surtout danser, tout comme sa mère dans sa jeunesse, mais jamais en public. Il en va de même pour le chant : malgré une très jolie voix, elle refuse de chanter devant d'autres personnes, ses pokémons étant les seuls face auxquels elle est suffisamment à l'aise pour le faire. Malheureusement, sa maladresse fait d'elle un danger ambulant qui risque de faire tomber un vase, une bouteille, un livre à tout moment, et cela lorsqu'elle ne se cogne pas à des meubles voire à des murs. Excessivement maladroite, on peut sans mal affirmer qu'elle a deux mains gauches et peut-être même deux pieds gauches puisqu'elle trébuche très régulièrement. Ayant su garder son âme d'enfant, c'est aussi quelqu'un qui aime imaginer beaucoup de choses extraordinaires pour idéaliser le monde, aussi naïve soit sa façon de penser. Tête en l'air et rêveuse, il lui arrive d'être dans sa bulle et de ne plus écouter le monde qui l'entoure, perdue entre des pensées de petite fille. Il n'est pas non plus rare de la voir avec de la nourriture dans les mains, la jeune femme raffolant de sucreries en tout genre : offrez-lui une sucette et elle sera déjà des plus heureuse. A cela s'ajoute une maturité presque ambivalente dont ne fait pas toujours preuve la jeune femme. Bien que cela soit assez rare, il lui arrive de se mettre à bouder telle une enfant de sept ou huit ans, de refuser de parler pendant plusieurs minutes lorsque quelque chose la contrarie et surtout de ronchonner lorsque quelque chose ne lui plaît pas. Ce n'est pourtant pas excessif, Olivia n'ayant jamais eu l'habitude de se plaindre pour un rien, mais cela suffit à faire éclater de rire bon nombre de personnes qui ne comprennent pas pourquoi elle se comporte ainsi. Par ailleurs, elle sait aussi se montrer très mature et digne de confiance, ce qui contraste fortement avec le côté assez enfantin de sa personnalité. Elle est intelligente, maline, suffisamment ingénieuse pour trouver des solutions à pas mal de problèmes, futée, perspicace, autant de qualités qui démontrent d'une certaine autonomie qu'elle a acquise enfant et n'a évidemment jamais quittée. Au fond, Olivia est simplement une petite fille enfermée dans un corps d'adulte qui a parfois du mal à trouver un juste milieu.
Malgré un imaginaire très créatif, la jeune femme n'est pas capable de faire totalement abstraction de la réalité. Elle y arrive souvent et intériorise beaucoup, c'est vrai, mais elle est tout de même humaine et a par conséquent des faiblesses contre lesquelles elle ne peut pas lutter. Comme tout le monde, elle a commis des erreurs par le passé. Comme tout le monde, elle ne peut pas les nier. Comme tout le monde, elle ne peut pas les oublier. Alors parfois, Olivia a besoin de s'isoler, d'être seule avec elle-même, de se regarder dans le miroir et de s'en vouloir. Elle a besoin de cette solitude pour extérioriser tous ces sentiments qu'elle n'a jamais montrés à personne, de cette solitude pour réfléchir à hier et à demain, de cette solitude pour souffler et se battre à nouveau. Elle est très nostalgique, peut-être un peu trop même. Elle regarde souvent derrière elle avec des regrets, maudissant le fait que rien ne peut changer le passé : ce qui est fait est fait, alors elle doit continuer à avancer. Elle y songe souvent, elle n'oublie jamais, elle fait tout bêtement semblant. Elle est rongée par la culpabilité depuis la mort de son ami, parce qu'en réalité il ne se passe pas un seul jour sans qu'elle ne regrette d'avoir accepté ce défi insensé, la condamnation de son meilleur ami. Elle souffre beaucoup, elle a mal parce qu'elle s'en veut, elle se déteste parce qu'elle a été incapable de protéger ceux qu'elle aimait, et surtout de le protéger. Cette douleur dans sa poitrine, l'absence d'une réelle famille, le manque permanent de ce que l'on appelle les liens du sang. Elle se demande parfois pourquoi elle a perdu tant de choses, pourquoi elle n'a pas été capable de faire mieux, pourquoi elle endure toujours une telle douleur après tant d'années. Tout simplement parce qu'elle ne peut pas oublier, parce qu'elle n'oubliera jamais. Alors elle fait avec, oui, elle continue d'avancer. Elle pleure parfois, mais jamais devant les autres. Elle a mal mais se voile la face, elle regrette mais le cache, elle veut pleurer mais s'abstient. Finalement, elle ment en permanence, elle se ment à elle-même autant qu'elle ment aux autres, mais qu'importe tant qu'elle peut vivre comme sa mère et son grand-père le souhaitaient.

« Le champion tire ses leçons du passé, concrétise le présent et pense au futur. »
Luis Fernandez




Eléa / Panda
Hey la compagnie ! Moi c'est Eléa, je suis lycéenne et je suis fan de pokemon depuis que je suis gamine (j'en suis encore une, j'ai pas trop grandi en fait XD). Alors évidemment, quand j'ai vu une pub de ce RPG j'ai pas pu dire non (manque de volonté absolu T^T), et donc me voilà. J'ai commencé les RPs il y a deux ans, et quand je relis ça je me rends compte que j'ai quand même bien progressé :') Je n'ai participé qu'à un seul RPG, et ce peu de temps puisque j'étais très souvent absente et que je ne m'investissais pas énormément, je l'avoue. Mais bon, ne vous inquiétez pas, aujourd'hui je compte bien me donner à fond pour faire évoluer ce personnage dans un RPG qui a l'air fantastique (POKEMOOOOOOOOOOOOOON *O*), surtout que tous les autres joueurs ont l'air très gentils. J'espère que mon manque d'expérience ne sera pas problématique et que je pourrai quand même m'amuser, parce que c'est pour moi le but des RPs ^^ Enfin bref, voilà je crois que c'est tout ce que j'avais à dire sur ma petite personne. Ah non, aussi : Vive les pandas, les chats et le chocolat *-* Et surtout, vive les RPs ♥


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 27 Mar - 23:57
Invité
Bienvenue !!! hey
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Mar - 23:59
Merciii ** (Moi qui pensais être la seule sur mon ordinateur à minuit XD)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 28 Mar - 0:00
Invité
L'ancienne championne d'Azuria *o*

Bienvenuuuuuuuuuuuuue coupine du groupe lugia rainbow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 28 Mar - 0:01
Invité
OLIVIAAAA ** Championne + Lugia, ok on va être keupines admin #foreveralone

Bienvenue en tout cas et bon courage pour la suite de ta fiche cute
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mar - 0:04
Mais personne ne dort ici ou quoi XD
Merci à vous deux en tout cas, heureuse de vous savoir contents de l'arrivée de la championne d'Azuria ^^


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 28 Mar - 0:18
Invité
Non personne ne dort ici lol On peut accueillir tout le monde à toute heure ! keur

Double win pour toi ! Championne et Lugia, c'est top ça ! admin
Bienvenuuuuue love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mar - 9:16
Je suis tombée chez les fous xD Des fous très accueillants n'empêche, j'vous adore déjà yay Et j'suis amoureuse de ce p'tit bonhomme aussi : sheep

Y a plus qu'à espérer que je fasse pas n'importe quoi maintenant owi Ça va me stresser je sens XD //SBLAM// *imbéciiiiiile*
Merci Drew ^-^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 28 Mar - 9:58
Invité
Je ne dormais pas non plus, mais tellement la flemme de dire bonjour hier, enfin aujourd'hui plutôt *w*

Donc je vais le dire maintenant : BIENVENUE SUR LE FORUM !! gnéééh
Bon choix de PV et courage pour la rédaction de ta fiche. **
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mar - 12:56
Je connais cette flemme, et je pense que tout le monde la connait t'inquiète XD

A moi : MERCIIIII omg
Et puis encore merci du coup :3

Dites, si j'ai une question (ou plusieurs mdr) je la pose ici ou par MP à un staff ? euh


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 28 Mar - 13:03
Invité
Mp Staff *w*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mar - 13:05
D'accord merci cute


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 28 Mar - 13:44
Invité
Bienvenue Oliviaaaa *^*
(dingue tu as lancé ta fiche juste après que je sois allée au lit admin)
Donc oui si tu as besoin d'aide n'hésite pas à contacter le staff (sachant que moi je passe à peu près ma vie sur le forum /poutre/)
J'ai hate de voir comment tu vas t'approprier le personnage :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mar - 14:27
Merciiiii :3
(C'était un complot, je l'ai fait exprès gnéééh)
C'est ce que je vais faire du coup, parce que moi j'aime bien poser 28 milliards de questions sur des détails débiles, c'est comme ça *w* (Moi je passe ma vie sur mon ordi d'habitude, mais cette aprem y a la chasse aux œufs alors je vais MAAAAAAAAAAANGER diable Vive Pâques et le chocolaaaaaaaaaaaaaat omg)
J'espère le faire correctement owi C'est stressant d'être débutante quand tout le monde écrit super bieeeen pleurs


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 28 Mar - 14:30
Invité
Je l'savais, à peine arrivée tu complotes déjà 8D J'aime bien admin
Oui ma boite à MP t'est grande ouverte n'hésite pas *w*

Et t'en fais pas, on a tous débuté un jour, on juge personne ici love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 28 Mar - 14:32
Invité
Tu n'as aucun soucis à te faire, on a tous été débutant un jour et on est loin d'être des experts *w* Et staffiens comme simples membres on sera tous ravis de te venir en aide si tu en as besoin cute
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mar - 16:02
Et oui j'aime bien comploter contre les autres joueurs moi diable
Prépare-toi à être harcelée *w*
Anw c'est trop mignon *^*

En vrai, Iris quand je lis tes messages j'ai l'impression d'entendre une fille super gentille et tout, et ensuite je vois ton avatar qui me fixe et je veux me cacher sous mon bureau XD J'suis débile je crois~~ roll
Vous êtes vraiment tous trop mignons, j'vais tomber amoureuse de ce forum love


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 28 Mar - 18:52
Invité
Et pourtant Iris est aussi adorable que sa joueuse roll Tu vas voir tu vas apprendre à l'aimer admin #phrasedepsychopathe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mar - 21:00
Maman j'ai peur ! peur La dame elle me fixe bizarrement, elle va me manger, elle me fait peeeeeeeeur ! TT
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Skye Winter
Dresseur Amateur
Dresseur Amateur
⊱ Messages : 574
⊱ Poké$ : 46264
⊱ Arrivé(e) le : 15/10/2015
⊱ Age : 31
⊱ Localisation : carmin-sur-mer
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Avr - 15:06
Bienvenue parmi nous, je suis contente que ton choix s'est porté sur un poste vacant, il nous faudra un lien **


Δ You think you'll win, but soon you'll see
You may beat some, but you can't beat me

© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Avr - 23:07
Merci *^* Visiblement, ça fait plaisir à beaucoup de monde donc je suis plutôt contente déjà ^^ Oh oui un lien *0*


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 5 Avr - 21:26
Invité
Le délai d'une semaine pour faire ta fiche est dépassé, as tu besoin d'un délai supplémentaire ? Où en es-tu ? (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Avr - 12:17
J'en suis à l'histoire, le brouillon est sur mon ordinateur mais je ne dispose pas de suffisamment de temps pour le terminer aujourd'hui (trop d'évaluations à préparer, c'est infernal), et je n'ai pas envie de poster quelque chose de brouillon et mal écrit juste pour dire que j'ai terminé.
Un délai supplémentaire est possible ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 7 Avr - 13:14
Invité
Pas de problème, je t'ajoute 7 jours de délai, tu as donc jusqu'au 14 avril (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Wynn
Citoyens
Citoyens
⊱ Messages : 486
⊱ Poké$ : 53663
⊱ Arrivé(e) le : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Avr - 18:08
Super merci ^-^


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Olivia Kerner (Poufsouffle)
» Olivia / Juliette
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» Bras cassé
» La goutte d'eau qui fait déborder le vase (pour qui veut)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Heroes :: Gotta catch them all :: Le pouvoir est en toi :: Bienvenue dans le pokémonde-
Sauter vers: