:: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En quête de remède [PV Noélie]

avatar
Invité
Invité
Ven 18 Mar - 10:43
Invité
Lorindol renâcla brièvement lorsque Amy escalada son dos, avant de se redresser et de s'ébrouer. Le Tauros n'avait strictement rien contre le fait que sa dresseuse se serve de lui comme d'un moyen de locomotion, c'était surtout les intentions de la demoiselle qui embêtaient le Pokémon. En effet, celle-ci s'était mise en tête de reprendre le travail coûte que coûte malgré sa blessure. Néanmoins son chef faisait barrage et la forçait plus ou moins à prendre du repos pour son propre bien et à seulement s'occuper de l'administration. Sauf que voilà, être seulement derrière un bureau et jamais sur le terrain, ça ne plaisait pas beaucoup à la Ranger qui avait besoin d'un peu plus de mouvement. Du coup, puisqu'elle ne pouvait pas forcer son chef à la remettre sur le terrain, elle avait eu comme idée un peu folle -totalement stupide en réalité dans la mesure où du repos lui ferait du bien- de trouver un moyen d'accélérer sa guérison. Surtout que lorsqu'elle démarrait au quart de tour et s'emportait pour quelque chose, elle oubliait sa blessure et marchait dessus, ce qui était passablement douloureux. Son Evoli sur son épaule, tenant correctement sur son Tauros, elle fit signe à ce dernier de s'engager dans les rues tranquillement.

Le Pokémon était habitué à ce genre de balade, surtout depuis que sa dresseuse était blessée. Selon le médecin, il lui restait au minimum un bon mois de repos, plus si elle ne faisait pas attention à sa santé. Et autant dire qu'avec la jeune femme, ça risquait d'être plus que ça, vu sa trop grande volonté à reprendre le travail.

La jeune femme arriva devant un grand laboratoire et inspecta le nom des rues. Elle semblait être au bon endroit, si internet disait vrai. Lorindol gratta le sol du sabot en remuant un peu la tête, jetant un coup d'oeil à l'humaine perchée sur son dos. Selon lui, ça n'était pas une très bonne idée ce qu'elle comptait faire. Il fallait laisser le temps à son corps de se reposer, mais la demoiselle était trop bornée pour réellement écouter. Même Aramis semblait sceptique sur ce que comptait faire sa dresseuse, mais il se disait qu'au pire, il était toujours capable de subtiliser le remède si elle en obtenait un.

Amy se laissa glisser au sol, se tenant toujours à son Pokémon et attrapa les béquilles dont elle ne pouvait plus se séparer. S'appuyant dessus, elle s'approcha de la porte du laboratoire et sonna, attendant patiemment qu'on vienne lui ouvrir. Lorsque quelqu'un ouvrit la porte et demanda la raison de sa visite, la Ranger sourit, comme à son habitude.


« Bonjour, je viens voir... Noélie Bennet, il me semble, si je ne me trompe pas. J'aurais un service à lui demander, en espérant bien entendu qu'elle puisse m'aider. »

Le Tauros posa doucement son mufle contre le dos de sa dresseuse. Devait-elle vraiment faire ça ? Elle se mettait inutilement en danger à être incapable de s'arrêter ainsi. En réalité, le Pokémon espérait sincèrement que la fameuse Noélie -une botaniste assez réputé de ce qu'il avait cru comprendre- allait bien faire comprendre à Amy que trop forcer serait une mauvaise idée. Et à voir la tête que faisait l'Evoli, il n'était pas le seul à nourrir cet espoir secret.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 18 Mar - 14:34
Invité
Ce jour là, Noélie était toute seule pour s'occuper du laboratoire, car Aaron s'était absenté pour participer à un séminaire sur l'évolution organisé par le professeur Orme. La scientifique aurait aimé l'accompagner, mais elle ne pouvait pas laisser le laboratoire fermé pendant plusieurs jours d'affilés ! Il était grand temps d'envisager d'engager un assistant qui s'occuperait de tout pendant leurs absences.

En réalité, Noélie n'était pas vraiment seule : ses Pokémon étaient avec elle. Véga, la Germignon, piquait un somme sous l'ombre d'un Saule dans la serre ; Mizar, la Joliflor, profitait des rayons du soleil pour se nourrir via la photosynthèse : pour se faire, il lui suffisait de se placer à un endroit stratégique où l'astre jaune tapait fort sur le verre de la serre, ensuite elle n'avait plus qu'à exécuter une danse, et la nature faisait le reste. Enfin, Alcor le Rafflesia, qui était le plus travailleur des trois, s'occupait d'arroser les grandes variétés de plantes et de fleurs dans la serre à l'aide d'un tuyau d'arrosage. Il profitait de ce moment pour s'asperger lui même de temps à autres, car il faisait très chaud.

Grâce à l'aide apportée par son Pokémon, Noélie pouvait rester à l'accueil pour renseigner les éventuels visiteurs qui auraient besoin de ses services. Heureusement pour elle, il n'y avait pas foule aujourd'hui, alors elle pouvait tranquillement s'occuper de la paperasse, chose que le couple de chercheurs n'avait pas fait depuis longtemps.

Soudain, la sonnette d'entrée retentit, signe de l'arrivée d'un visiteur. Noélie posa les papiers sur le bureau, dans le but de continuer le tri plus tard, et s'empressa d'aller accueillir la personne qui avait sonné.
Lorsqu'elle ouvrit la porte, elle aperçut une jeune femme brune, qui se tenait debout en s'appuyant sur des béquilles. Elle était accompagnée d'un puissant Tauros et d'un adorable petit Evoli. La scientifique, d'un ton sérieux emprunt d'une certaine curiosité, lui demanda :

-Bonjour, vous désirez ?

La demoiselle répondit, avec un grand sourire aux lèvres, qu'elle cherchait une certaine "Noélie Bennett" pour lui demander un service, ce qui amusa grandement cette dernière.

-Vous avez frappé à la bonne porte mademoiselle, je suis celle que vous recherchez. Mais je vous en prie, entrez donc. Vos Pokémon sont la bienvenue également, attendez juste un instant.

Noélie enleva le loquet qui coinçait la deuxième partie de la porte et ouvrit cette dernière en grand, pour que le Tauros puisse lui aussi pénétrer dans le laboratoire. C'était un système qu'ils avaient élaboré avec Aaron pour que les Pokémon un peu imposants puissent entrer sans aucun problème. Le Steelix du jeune scientifique revivait à l'idée qu'il puisse désormais rentrer et sortir à sa guise sans avoir besoin de passer forcément par la case Pokéball.

Tout en veillant à ce que l'inconnue ne se blesse pas en glissant sur le sol à cause de ses béquilles, la botaniste l'invita dans son salon, où elles seraient plus à même de discuter du problème qui amène la demoiselle à rencontrer Noélie.
Une fois installée sur son fauteuil fétiche, la scientifique invita la jeune femme, dont elle ne connaissait pas encore le nom, à s'asseoir à son tour. Une fois que ce fut fait, elle lui demanda :

-Alors, pour quelle raison vouliez-vous me voir ? Mademoiselle... Pardonnez mon impolitesse, je ne vous ai pas encore demandé comment vous vous appelez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 24 Mar - 13:11
Invité
Amélia eut un franc sourire ravi en constatant que non seulement elle ne s'était pas trompée de bâtiment mais qu'en plus, elle tombait directement sur la personne qu'elle cherchait absolument à voir. Elle remercia son hôte lorsque celle-ci l'invita à rentrer, accompagnée de son Evoli qui ne la quittait quasiment jamais et de son Tauros. Ce dernier jeta un coup d'oeil reconnaissant à la chercheuse, ne s'attendant pas à pouvoir suivre sa tête de mule de dresseuse jusqu'au bout. Mais il préférait rester avec elle malgré tout.

Ils suivirent Noélie dans le hall, Amy veillant à ne pas tomber à cause de sa maladresse naturelle qui avait tendance à la pousser à faire des bêtises de ce genre. Elle se laissa guider jusqu'à un salon agréable et par politesse, elle attendit que la jeune femme l'invite à s'asseoir avant de s'installer dans un fauteuil. Elle plaça ses béquilles contre un accoudoir, Lorindol venant se coucher de l'autre côté du fauteuil alors qu'Aramis quittait l'épaule de sa dresseuse pour venir s'installer sur l'accoudoir disponible, observant tout son nouvel environnement avec un air intéressé. Tant que personne ne parlait, il pouvait se permettre de tout observer. C'était après qu'il devrait se montrer concentré.

La brune regarda son interlocutrice et rougit un peu de gêne en constatant qu'elle ne s'était pas présentée. Elle passa une main dans ses cheveux, gênée, mais sourit.


« Pardonnez-moi, je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Amélia Wayne, mais vous pouvez m'appeler Amy si vous le souhaitez. Et voici Aramis et Lorindol. » fit-elle en désignant ses Pokémon successivement.

Maintenant, elle allait devoir expliquer la raison de sa présence ici, et elle sentait déjà peser sur elle le regard inquiet du Tauros, et celui réprobateur de l'Evoli.


« En fait je suis Ranger et j'ai l'habitude d'opérer sur le terrain. Il y a quelques semaines, lors d'une mission, un Onix effrayé m'a blessé : une attaquet Jet de Pierre qui a touché la cheville. »
expliqua Amy en désignant sa cheville blessée, portant toujours une attelle. « Depuis, je me balade avec des béquilles et j'ai été reléguée à l'administration le temps que je sois rétablie. En soit, je n'ai rien contre mais... Disons que je m'ennuie un peu. J'avais l'habitude d'être toujours sur le terrain et en action, et là eh bien... C'est un peu trop calme. »

Surtout que son chef avait insisté pour qu'elle se repose, parce qu'elle avait toujours tendance à trop en faire, négligeant parfois un peu sa santé. Cette blessure avait été l'occasion pour lui pour essayer de l'inciter à ne pas trop en faire et à se reposer, mais elle avait refusé de prendre plus de jours de repos que nécessaire et elle continuait à travailler autant qu'elle pouvait. Et si elle n'avait rien contre les dossiers administratifs, elle savait que sa place n'était pas là.

« J'ai entendu dire que vous vous y connaissiez bien en plantes. En réalité je voudrais savoir si vous auriez quelque chose qui puisse un peu apaiser la douleur, voire faciliter la guérison. J'aimerais reprendre vite le travail et pouvoir retourner sur le terrain. »

Voilà, elle avait annoncé la raison de sa visite. Le taureau se releva et regarda sa dresseuse, l'air toujours aussi inquiet et préoccupé. Selon lui, c'était une mauvaise idée de vouloir forcer les choses. Qu'elle veuille quelque chose pour la douleur, pour aider sa cheville, pourquoi pas, mais elle orientait tout pour vite retourner au travail et le Pokémon estimait que ça n'était pas une si bonne motivation que ça. Quant à l'Evoli, il se contenta d'un simple regard oscillant entre la lassitude la plus totale et le regard noir pour lui montrer qu'à moins que Noélie estime qu'il n'y avait pas de dangers à faire ça, il ferait tout pour l'embêter. Absolument tout. En soupirant, Amy caressa ses deux compagnons pour les rassurer, essayant de leur faire comprendre qu'ils n'avaient aucune raison de s'en faire et qu'elle n'en ferait pas trop. Mais visiblement, ils ne la croyaient pas...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Le meilleur remède aux mauvaises pensées est un verre d'alcool ! (a) - PV Jordane
» L'Epreuve (Le Labyrinthe, La Terre Brûlée, Le Remède Mortel)
» « L'amour est le poison de la vie, l'amitié est son remède. » ► SANBASEY
» Remèdes de grans mère (santé)
» Toute blessure a son remède. Amen. (15/02/12 à 12h38)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Heroes :: Archives Rp-
Sauter vers: