:: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Implanter son business ! [Privé Gabriel Waltz]

avatar
Invité
Invité
Dim 28 Fév - 14:38
Invité

   
Les affaires, c'est l'argent des autres
   Eminem - Berzerk

   
Le soleil se lèverait d'ici 1 heure ou deux, ni une ni deux, Louna sortit de sous ses draps. Elle mit les pieds dans ses chaussons laporeille et se dirigea vers la salle de bain. Rapidement, elle prit sa douche matinale et s'habilla chaudement. Il faisait encore froid en cette saison et elle se savait plus exposée aux virus qu'à l'époque de sa jeunesse. Après avoir mis sa chemise elle enfila un pantalon noir et ses bottines. Une fois ceci fait elle se dirigea vers la cuisine où elle prenait le thé chaque matin. Des pas se firent entendre, elle se retourna, tout sourire et lança jovialement :
- Salut mon beau, coucou belle fille, hey mon petit Friggs !
Ragnarok, Freya et Friggs étaient là, les yeux encore embrumés. Ils ne rataient jamais un des petits déjeuners de leur chère maîtresse. Peut-être parce que c'était aussi l'heure de leur petit déjeuner !

Louna sortit trois boîtes de baies différentes, ainsi que des infusions de feuilles d'arbuste à baies. Elle remplit ainsi chaque bol différemment. Avec appétit les pokémons attaquèrent leur pitance tandis qu'elle versait l'eau chaude dans sa tasse. Elle se fit deux tartines de confiture "Qualot" et les engloutit aussitôt.

Une fois le petit déjeuner termina elle enfila son manteau et sortit récolter ses baies. Elles étaient la source principale d'alimentation des pokemons vivant ici, il fallait bien les nourrir ! Comme à son habitude, Ragnarok et Freya la suivait toujours tandis que Friggs s'éloignait, batifolant gaiement. Elle entama alors sa tournée du matin, qui consistait à nourrir tout ce beau monde, vérifier qu'ils avaient passés une bonne nuit et pourquoi pas découvrir une jolie surprise ?
Elle était habituée à découvrir des oeufs de pokemons dans son immense terrain, Friggs y allait souvent, charmait d'autres espèces, se métamorphosait et le fruit de ses expéditions étaient nombreux.

Aujourd'hui, pas d'oeufs en vue, *au moins je suis sûre de ne pas les avoir loupés*, ainsi la vieille dame aillant fini son labeur matinal, lle repris le chemin de la maison.

La suite de la matinée fût bien plus calme et reposante, Louna resta dans la cuisine afin de fabriquer des cookies et des pokemuffins. Une agréable odeur régnait dans le salon. Un aboiement bref mais ferme de Ragnarok l'alerta. Le démolosse était tendu, sur ses gardes, un grondement sourd monta dans sa gorge.
"Il suffit." Il stoppa net et se dirigea vers la porte, toujours méfiant. Freya quant-à-elle, était couchée sur le divan, Friggs, lui batifolait toujours dehors. Il n'avait pas vu l'arrivant. La sonnette de l'entrée retentit, alors seulement Louna vint à la porte, tout était parfait, la maison était propre, l'odeur de la cuisine était agréable et embaumait le salon, elle ouvrit donc avec un grand sourire. Démolosse se tenait à côté d'elle, pas très heureux de voir du monde, surtout qu'il pourrait s'en prendre à sa chère petite maîtresse ...

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 29 Fév - 21:02
Invité
Le duc était une pourriture infâme, toutes les bonnes gens, Gabriel le premier, auraient été prêtes à le reconnaitre !  Tout simplement… et pourtant, pourtant quand, derrière son masque de hibou en cuir finement ouvré, le businessman se regardait dans le miroir, il ne voyait pas monstre écrit en lettres d’un rouge sang. Non, il ne voyait qu’un homme assez habile pour reconnaitre les occasions de business qu’il pouvait trouver. Il sourit et regarda un peu davantage la petite feuille de papier où était écrite d’une écriture fine, presque menue, mais aux lettres parfaitement formées et parfaitement lisibles. En bref, une écriture fine mais belle et soignée. Celle d’une personne de goût et de caractère en même temps…

De cette fameuse écriture si agréable et si parfaite qu’elle ne pouvait appartenir qu’à Gabriel lui-même était couchée sur le papier une adresse, à Parmanie, celle d’un élevage ayant pas mal de ramifications et qui était assez intéressant, trouvait-il… il sourit et regarda un instant sa monture. Pour se déplacer depuis Safrania il avait longé la côte est via Lavanville et tout cela, à dos de son magnifique Ponyta dont la couleur de crin était aussi étrange que naturelle : il ne s’agissait pas de flammes comme celles que l’on produisait avec du bois, mais on aurait dit des flammes d’un bleu presque gazeux, comme si on faisait brûler du méthane ou quelque chose du genre. Tout simplement. C’était magnifique… et cela aurait été parfait !  Mais voilà, cette carne était plus méchante que le diable lui-même ! Une vraie garce à quoi on aurait volontiers fait boire la tasse au fond d’un volcan, c’était dire ! Niveau Pokémon vicieux, il avait de la bouteille. Mais là… là c’était le pompon !

Etait-ce donc étonnant qu’il arrive, à force de devoir la reprendre, la tenir et lutter contre elle pour avancer qu’il arrive au centre de Parmanie avec la chemise trempée de sueur ? Logique, n’est-ce pas ? Plus que cela ! C’était affreusement désagréable !  Aussi, il tint à passer dans un hôtel pour se changer, se rafraichir, bref, faire le minimum syndical pour être présentable… Devant son insistance il finit par faire sortir Pyronille qui grimpa, la sale bête, jusqu’à se poser sur son épaule, puis il libéra Absol. Sa vieille amie avait besoin de faire un peu d’exercice.

Nouveau dans l’équipe, Pyronille semblait passionné par tout ce qu’il voyait alentour !  C’était si beau… et à le voir s’agiter dans tous les sens, il se demandait si ce Pokémon ne s’attendait pas à voir sortir Mew de derrière chaque buisson… c’était amusant, quoique vite lassant… peu amusé, il regarda le jeune Pokémon et sourit. Il avait hâte de voir ce qu’il pouvait donner une fois bien entrainer ! Il soupira et le prit doucement avant de le poser au sol et le faire rentrer dans sa pokeball. Pas de choses sérieuses en présence des enfants n’est-ce pas ? Et puis, bon, il fit rentrer Ponyta dans sa pokeball. Là, par contre il eut du mal, autant le reconnaître !

La démarche d’Absol ne faisait rien pour s’améliorer… il trouvait que la claudication avait largement empiré… il regarda le Pokémon boiter sur plusieurs mètres avant de finalement lui posa la main sur le garrot pour la faire stopper…

« Il va falloir retourner voir le médecin je crois… » [/.b]

Cette vieille bique lui faisait du mal… mais il était important qu’elle marche. Il continua à la faire marcher pendant quelques mètres avant de la stopper et la faire retourner dans sa pokeball… puis il sonna à la porte. Une femme d’un certain âge lui ouvrit. La bonne personne s’il suivait la description qu’on lui avait faite… il attendit un peu en silence histoire de voir avant de finalement prendre la parole. Son demolosse était assez classe, à son côté, il le reconnaissait. Il sourit et eut une petite révérence.

[b] « Bonjour madame…. Je vous prie de me pardonner le dérangement occasionné, mais j’aurai voulu vous entretenir de certaines petites affaires intéressantes… » [/.b]

La démarche d’Absol ne faisait rien pour s’améliorer… il trouvait que la claudication avait largement empiré… il regarda le Pokémon boiter sur plusieurs mètres avant de finalement lui posa la main sur le garrot pour la faire stopper…

[b] « Il va falloir retourner voir le médecin je crois… »


Cette vieille bique lui faisait du mal… mais il était important qu’elle marche. Il continua à la faire marcher pendant quelques mètres avant de la stopper et la faire retourner dans sa pokeball… puis il sonna à la porte. Une femme d’un certain âge lui ouvrit. La bonne personne s’il suivait la description qu’on lui avait faite… il attendit un peu en silence histoire de voir avant de finalement prendre la parole. Son demolosse était assez classe, à son côté, il le reconnaissait. Il sourit et eut une petite révérence.

« Bonjour madame…. Je vous prie de me pardonner le dérangement occasionné, mais j’aurai voulu vous entretenir de certaines petites affaires intéressantes… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 1 Mar - 12:29
Invité

   
Les affaires, c'est l'argent des autres
   Enhancer - Music Business

   
L'homme qui se tenait sur le palier était très engageant. Un peu trop au goût de la vieille dame. Il avait l'allure du parfait business-man. Soit ! Elle affichait un sourire, comme à son habitude. Ragnarok à son côté n'était pas plus engagé en voyant la personne que quand il l'avait sentie. Louna jeta un coup d'oeil vers lui, il avait une expression froncée, pas agressive, juste sur la défensive. Ce n'est que lorsqu'il vit le pokemon derrière lui que son expression changea, il remonta une babine. Un claquement de doigts lui fit arrêter immédiatement ce qu'il s'apprêtait à faire. La vieille dame reprit l'analyse de l'homme.
- Bonjour monsieur que puis-je pour vous ? dit-elle elle simplement.
Elle n'attendit pas longtemps une réponse. Il lui fit une petite révérence. Charmant. Il savait y faire, mais ça ne prenait pas. Puis l'homme annonça ce qu'il venait faire ici. Les affaires. *Hum, très bien*
- Entrez entrez, laissez vous renifler, je prends toutes les précautions nécessaires lors de visites surprises.
Elle fit entrer le "business-man" et d'un geste de main discret, le désigna lui et son magnifique absol au démolosse. Immédiatement, le pokemon de feu renifla les inconnus. Il commença par la gauche pour l'homme et par la droite pour l'absol. Sa façon de flairer les pokemons inconnus était démonstrative, l'absol était une femelle. *Intéressant*. Une fois l'inspection termina, Ragnarok recula et émit une sorte de petit soupir. C'était bon, ils pouvaient venir s'installer dans le salon.

La vieille femme désigna d'une main le canapé pour son convive. Elle remarqua alors un spectacle qui ne lui plût guère.Freya et Friggs s'amusaient à grignoter son chapeau, qu'ils avaient piqué on ne sait comment du porte chapeau mural.
"S'il vous plaît ne mangez pas mon chapeau !" dit-elle d'un ton énervé. Elle retira l'objet des crocs menaçants de la voltali et du metamorph transformé en sa partenaire. Louna emporte le chapeau avec elle et le posa avec délicatesse à sa place. Elle s'en occuperait plus tard. L'absol du monsieur était vieille, marquée de balafres, elle claudiquait à chaque pas.
- Attendez donc ici, nous avons une tradition dans cette maison, puis-je vous offrir le thé et quelques gourmandises ?
Elle n'attendit pas la réponse et fila à la cuisine. La voltali déboula à toute vitesse dans la cuisine, poursuivie d'un metamorph changé en absol. La propriétaire des lieux frappa du pied, ce qui eut pour effet de les stopper net. Friggs reprit sa forme initial et Freya se retourna vivement face à lui. Elle savait qu'elle ne devait faire aucun bruit, n'émettre aucun son, pourtant son énervement était palpable. Louna fit infuser le thé aux baies, et pour l'homme, et pour son pokemon. Elle sortit également une boîte remplie de cookies et une autre pleine de pokemuffins.

C'est chargée d'un plateau qu'elle revint au salon, elle posa le tout sur la table et servit deux tasses et une grande gamelle de thé. Elle poussa les boîtes ouvertes vers l'adulte, attendit qu'il se serve avant de prélever trois pokemuffins. Elle les posa sur la table basse, face à elle et aussitôt ses trois protégés vinrent tout autour d'elle. Ragnarok fût le premier servi, Freya et Friggs attendirent mais ne reçurent rien. Exercice, discipline et amour. C'était ce qui primait dans l'éducation de ses pokemons. Or, ils avaient enfreints quelques règles, ils n'étaient donc pas récompensés.
- Parlez-moi de ce que vous me proposez, ... ? Hum, puis-je me permettre de vous demander votre nom ? dit-elle simplement. Après tout l'un comme l'autre ne s'étaient présentés. Seulement, s'il venait "pour les petites affaires" il devait en savoir un peu plus qu'elle à son sujet. Ainsi elle attendit sa réponse. Le démolosse s'assit aux pieds de sa maîtresse, tourné vers l'équipe en face, tendu comme un arc. Louna posa une main sur son échine afin de le détendre ...

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 7 Mar - 12:50
Invité
La personne âgée (pas tant que cela sans doute), qui venait de lui ouvrir semblait fort charmante, elle était plutôt bien conservée et il était persuadé que dans sa jeunesse elle avait dû faire des ravages, autant être honnête. Il lui fit un sourire alors qu’il attendait qu’elle lui offre asile pour quelques minutes. Il avait une petite heure et il espérait ne pas la gâcher en vain ! Il entra à son invitation et tendit la main au Pokémon sans chercher à le toucher pour la simple et bonne raison qu’il ne faisait que lui montrer qu’il n’avait aucune mauvaise intention. Il était là pour les affaires. Rien que cela, même si parfois, cela se soldait par de la violence. Il n’allait battre une vieille femme pour obtenir des œufs, n’est-ce pas ?

L’Absol claudiqua côte à côte à son Maître, avec peine. C’était normal, non ? La blessure mal guérie et la vieillesse... cela avait de quoi poser problème à la santé du Pokémon. Il lui fit un sourire contrit et se fraya une place dans le salon. Il attendit qu’elle lui propose de s’asseoir pour le faire, car il avait reçu une excellente éducation. C’est aussi pour cela qu’il ne sourit pas en voyant les Pokémons se mettre à jouer avec un chapeau. Et, poliment, il répondit avec un simple sourire et quelques mots à sa nouvelle proposition.

« Hum, s’il s’agit d’une tradition, il est hors de question d’y déroger. Je m’en voudrais profondément de la briser ! »

Il sourit de nouveau et attendit en silence. Péniblement, Absol s’était contentée de se coucher à ses pieds péniblement, et elle ferma l’œil pour cesser de bouger complètement, comme si elle dormait. N’aimant pas les poképoffins, il ne lui en donna pas quand il prit sa tasse pour boire un peu… Absol lui faisait un peu de peine, il le reconnaissait bien volontiers, paradoxal quand on savait qu’il faisait du trafic parallèle… d’ailleurs c’était pour cela qu’il était venu…

« Je m’appelle Gabriel… et je suis un homme d’affaires, si l’on peut le dire. Et j’aurai voulu savoir j’aurai pu vous acheter des œufs de manière régulière pour les revendre ailleurs… «

Il lui sourit et resta un peu silencieux avant de sortir de sa poche une petite bouteille en plastique et la poser la petite table basse, histoire qu’elle puise y jeter un petit coup d’œil, histoire qu’elle puisse s’en saisir et s’y intéresser… il lui fit un sourire engageant avant de finalement lui dire.

« Ceci est dans le commerce depuis un certain temps désormais. C’est moi qui les fait fabriquer… il s’agit d’une eau très spéciale, qui a des propriété curatives… et je me suis dit que cela pourrait vous intéresser… car voyez-vous, je ne tiens pas à ce que l’on sache que j’achète ces Pokémons… j’aimerai les acheter… discrètement, dirons-nous… »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 4 : Un confortable mensonge (Gabriel)
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Heroes :: Archives Rp-
Sauter vers: