:: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un bol de cendres accompagnées de braises [Pv]

avatar
Invité
Invité
Jeu 18 Fév - 21:10
Invité
Cramois’îles… c’était peut bien la première fois qu’il venait ici !  Il s’agissait d’un endroit tout à charmant, il n’y avait qu’un seul problème : la chaleur ambiante ! A quoi d’autre pouvait-on s’attendre étant donné qu’il s’agissait d’une île volcanique et avec un volcan aussi actif que le mont Chimnée… au fond, il avait l’impression d’être un peu chez lui, la mer en plus !  C’était d’ailleurs en souvenir du bon vieux temps qu’il avait enfilé une petite chemise en coton très légère… le seul avantage de cette île ? Le fait que volcan ne crachait pas de la cendre en quasi-permanence, au moins !  Mais bon, e Mot Chimnée était capricieux… et il se souvenait encore de la fois où tout avait semblé empirer à cause de la bande de criminels la team Magma… quelle bande de clown… des fanatiques sans intelligence !  Il avait fait tellement mieux que cela !  Il avait mis sur pied une activité encore plus efficace et plus lucrative que le tristement célèbre Giovanni, boss suprême de la tristement célèbre Team Rocket ! Il sourit à cette idée et se dirigea vers la plage, un magazine économique à la main. Il allait profiter un peu de l’air frais et iodé de la mer avant qu’il ne soit l’heure de s’y rendre…

S’y rendre ? Où cela ? A l’arène clandestine bien sûr !  Oh, il ne s’agissait pas d’une arène en tant que tel, mais dans cette ville, il y avait pas mal de combats de Pokémon clandestins. Et il était temps que le duc s’y intéresse. Mais peut-être devait-il attendre le début des combats ? Ou devait-il plutôt ‘arranger pour rencontrer l’organisatrice ou l’organisateur des combats ? D’après ses informations, il s’agissait d’une organisatrice, il se demandait un peu ce que cette personne valait et qui cela pouvait bien être. Il avait longuement correspondu avec Auguste, pour des raisons professionnelles, un homme qu’il avait appris à estimer malgré son agaçante habitude des énigmes… il était incapable de répondre à une question sans en poser une autre ! Mais il était décédé depuis plusiurs années, alorsil doutait sincèrement que ce soit lui ! Et puis, apparemment c’était une organisatrice, normalement…

Il fallut attendre que la nuit commence à tomber pour qu’il se rende au lieu prévu ! Oh il était encore tôt, mais tout bon organisateur aurait sans doute l’intelligence de venir plus tôt. Il s’agissait du vieux manoir comme lieu de rendez-vous. Bien trouvé, réputé délabré et hanté et dangereusement infesté de Pokémons sauvages, il s’avérait parfait sans doute pour cacher des combats clandestins. Il fallait ensuite gagner le sous-sols. Faisant confiance tant à ses Pokémons qu’à son intelligence, il entra dans le manoir et descendit jusqu’aux sous-sols. Il fallait reconnaitre que ce n’était pas facile d’accès ! Des trous, des décombres, tant de choses qui barraient la route ! Fort heureusement, il finit néanmoins par arriver aux fins fonds des sous-sols. Celui-ci, en terre battue était chaud rappelant la proximité avec le volcan.

« Y aurait-il quelqu’un ? »

Il appela à voix haute, la pièce était assez sombre. Alors, par réflexe il saisit une de ses pokeballs et l’ouvrit pour en faire sortir le Pokémon qu’elle contenait. Brasegali, qui avait une attaque parfaitement maîtrisée alluma un brasero qui devait se trouver là volontairement. Un mouvement dans l’ombre attira son regard… Qui était-ce ? Il n’en savait rien… mais il avait vu quelqu’un… il en était sur !

« Je suis un ancien champion d’arène, alors ne faites pas de mauvais coup où cela pourrait être très regrettable ! Compris ? »

C’était clair, n’est-ce pas ? Il donnait des informations comme il en cachait d’autres… Brasegali n’était pas un indice suffisant, n’est-ce pas ? Il sourit et attendit un peu avant que finalement, Brasegali n’intervienne et allume dans une vitesse folle, il l'avait entrainé davantage sur la vitesse que sur la force, d’autres brasero finissant d’éclairer la scène, mettant ainsi en lumière l’inconnu, ou plutôt l’inconnue ! Il lui sourit, aimablement avant de s’approcher.

« Puis-je savoir à qui je m’adresse ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 28 Fév - 22:19
Invité

Un bol de cendres accompagnées de braises

Le manoir de Cramois'Île avait quelque chose d'intriguant qui avait toujours fasciné Nozomi. Elle avait de nombreuses fois parcouru les décombres de cette ancienne habitation désormais quasiment en ruines et n'avait encore jamais trouvé endroit si parfait pour organiser ses combats illégaux. Au début pourtant, elle avait hésité à utiliser le manoir comme lieu de rassemblement. Elle trouvait ça trop évident, trop facile à trouver pour l'APP mais finalement, à force d'explorer le lieu elle avait trouvé en le dernier sous sol le lieu rêvé. C'était bien trop difficile d'accès et dangereux pour que les autorités ne risquent la vie de leurs hommes ou de leurs pokémons pour s'y aventurer : les escaliers menaçaient de s'écrouler par endroits, de nombreux fantominus hantaient les lieux une fois la nuit tombée, et de manière générale c'était un endroit où les pokémons sauvages n'étaient pas farouches. Non... Décidément, il n'était aucun endroit plus indiqué pour ce genre d'activité que le manoir pokémon.

La jeune femme fit donc passer le mot parmi les dresseurs de confiance qu'elle connaissait, un mot codé qu'elle utilisait bien souvent pour éviter que l'information ne soit comprise des agents infiltrés. Ce mot ? Tout bête, elle se contentait d'envoyer une carte vierge avec des coordonnées de latitude et longitude gravées dans le coin inférieur droit de la carte et une heure précise. Ainsi, elle faisait comprendre à ses adeptes où se trouverait le prochain terrain de combat et le dresseur devait impérativement brûler la carte pour qu'il n'en reste rien. La jeune femme avait longtemps douté de sa méthode, mais avec le temps elle avait appris à faire confiance en ses pairs qui déploraient tout comme elle l'arrêt des combats. Jusqu'à présent, aucune personne n'avait trahi la jeune femme, mais ce frisson d'adrénaline qu'elle ressentait à chaque fois qu'elle envoyait ses cartons d'invitation lui procuraient un plaisir immense. Le danger, le risque était tellement agréable pour elle. Bien entendu, elle craignait de se faire prendre, et plus que tout elle craignait devoir se séparer de ses pokémons si cela devait arriver. Elle avait mis en place une technique si cela devait arriver. A son signal, la totalité de ses pokémons sortiraient de leur pokéball et se réfugieraient dans les grottes profondes du volcan de Camois'Île, ces grottes si chaudes qu'aucun être humain ne serait capable de survivre, pas plus que les pokémons qu'on pourrait y envoyer - à part bien sûr, les robustes pokémons de type feu.

Secouant la tête, Nozomi regarda l'heure sur sa montre. Neuf heure et demie. Elle avait donné rendez vous aux dresseurs à onze heure pétante, mais elle aimait se rendre sur place bien avant pour préparer le terrain, dégager une place suffisamment grande et éloigner les pokémons sauvages afin de ne pas les mettre en danger. C'est de manière détendue qu'elle se dirigea vers le manoir, sans attirer l'attention. Elle avait évidemment pris soin de se déguiser, comme à son habitude. La championne déchue habituellement habillée de manière séduisante mais sans vulgarité à la crinière blonde comme les blés s'était métamorphosée en Louise qui avait tout de la femme fatale. Sa perruque rouge coupée au carré et ses robes arrivant au dessus du genoux la rendaient incroyablement sensuelle. Evidemment les talons n'étaient pas des plus indiqués pour combattre et encore moins pour crapahuter entre les décombres du manoir, c'est d'ailleurs pour ça qu'elle emportait toujours dans son sac à main des chaussures plus confortables en plus de ses pokéballs. Car après tout, qui pouvait soupçonner une charmante jeune femme si bien habillée d'aller combattre dans les sous sols du manoir ?

Une fois à l'abri des regards dans le hall principal du manoir, Nozomi libéra ses quatre compagnons. La flamme dorsale de Méphisto et la flammèche au bout de la queue de Samain éclairaient les lieux d'une douce lueur bien suffisante pour se diriger. Les suivant, elle descendit sans trop de mal jusqu'au dernier sous sol. Elle avait passé tellement de temps entre ces murs qu'elle connaissait les meilleurs passages pour y arriver le plus rapidement possible. Ce n'était évidemment pas le cas de Samain qui la suivait pour la première fois dans le manoir et qui avait plus de mal à se déplacer. Manquant de se casser la margoulette à plusieurs reprises, Nozomi ne manqua pas d'échapper un petit rire avant de le prendre dans ses bras pour faciliter la descente.

« Je te tiens mon chou, ne t'inquiète pas. Ca c'est de la randonnée, hein ? »

Pour toute réponse, Samain ria à son tour. Le dernier sous sol du manoir était bien différent des autres. En effet, son sol était en terre battue et il y régnait une atmosphère assez chaude due au volcan de l'île. C'était haut de plafond, aussi il n'y avait aucun risque de se sentir claustrophobe mais il y faisait nuit noire. La jeune femme mis en place comme à son habitude des torches sur les murs, mais elle ne les alluma pas immédiatement, il y avait encore du temps avant que les dresseurs n'arrivent et la lumière de Mephisto lui suffisait largement pour faire ses préparatifs.

Alors que la jeune femme était en train de tracer au sol un terrain de combat, Karya commença à grogner. Nozomi tendit l'oreille et elle entendit un bruit qui s'approchait. Sans attendre, elle rappela tous ses pokémons dans leurs pokéballs, excepté karya qui était tout à fait apte à mettre en fuite l'intrus sans utiliser ses grosses attaques si le besoin s'en faisait sentir. De plus, contrairement à Mephisto, elle ne produisait pas de lumière et donc les deux amies étaient dans le noir le plus complet et pourraient aviser en fonction de l'identité de l'intrus.

Tapie dans l'ombre, Nozomi resta silencieuse et observa. Elle vit descendre un homme d'un certain âge accompagné d'un pokémon qu'elle ne connaissait pas mais qui s'avéra très vite être un pokémon de type feu puisqu'il alluma l'une des torches mises en place par la jeune femme quelques minutes plus tôt. Le sous sol était si grand que cette simple flamme ne pouvait suffire à elle seule à dévoiler Nozomi et Karya, mais elle devait certainement trahir leur présence par une ombre. L'inconnu s'annonça comme étant un ancien champion d'arène et la jeune femme ne put s'empêcher d'esquisser un rictus en coin et de répliquer quasi immédiatement.

« N'est il pas stupide pour un ancien champion d'arène de s'annoncer comme tel alors qu'il pénètre dans un lieu de rassemblement comme celui-ci ? N'est ce pas évident que si les choses devaient à mal tourner, quelqu'un de mal intentionné pourrait se servir de cette information pour marchander sa pénitence ? »

Nozomi claqua d'un doigt qui résonna dans la salle, et aussitôt Karya lança un lance flamme sur les torches encore éteinte, éclairant ainsi la totalité du sous sol et dévoilant enfin la jeune femme.

« Je m'appelle Louise, et je n'attendais personne aussi tôt. Puis-je connaître la raison de cette intrusion, monsieur l'ancien champion d'arène ? »

Le ton de la jeune femme était mystérieux, tantôt sensuel, tantôt plus froid. Elle se complaisait à jouer le chaud et le froid avec les gens, et plus précisément les hommes qu'elle rencontrait. Celui ci, à bien y regarder, pourrait tout à fait s'avérer à son goût mais elle n'avait pas encore décidé s'il en valait la peine, cela ne dépendrait que de sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 28 Fév - 23:24
Invité
Les lieux étaient particulièrement bien faits… y disputer un combat ici, même un combat d’arène aurait pu être magistral, il était prêt à le reconnaitre, même s’il était davantage fan de l’idée de se battre sur des plateformes au milieu du magma en fusion, au fond de la caldera d’un volcan… il trouvait cela tellement adapté à un combat contre un champion d’arène du feu, qu’il avait bien failli faire déplacer l’arène de Vermilava avant de finalement garder au moins cette tradition… mais bon !  Il lui sourit et attendit un peu en silence, attendant sans doute que la personne présente se montre… mais cela ne semblait pas être au programme, la seule lumière présente émanant des quelques flambeaux allumés par le pied bruleur de Brasegali…

« Brasegali, viens ici ! »

Le Pokémon se replia vers son dresseur sans broncher, avec une docilité toute naturelle chez lui. Cela faisait tellement longtemps qu’au fond, que le Pokémon n’ait pas agi d’instinct et ait attendu l’ordre de son dresseur montrait une chose, il était excité par cet endroit et l’appréciait beaucoup… c’était très révélateur… pas agressif, il aimait néanmoins assez la compétition et du coup, Gabriel se demandait si les lieux avaient seulement servi de lieu de retrouvailles pour les matchs clandestins ou si davantage s’était passé ! Comme si dans l’air on pouvait encore sentir les émanations ‘âpres combats disputés par des dresseurs en quête d’un badge prestigieux !

L’ancien champion posa la main sur l’épaule de son Pokémon, il était si tendu… depuis combien de temps n’avait-il pas été ainsi ? Il n’en savait rien… il lui sourit et lui tapota légèrement le bras en le sentant se détendre un poil sous ce signal… d’ailleurs ce n’était pas plus mal, l’inconnu – ou plutôt l’inconnue – prit la parole sur un ton amusé… elle n’avait pas tort mais elle omettait un détail qui pouvait avoir son importance : pour marchander sa pénitence encore fallait-il qu’elle le reconnaisse ou au moins qu’elle ait son nom ! Il sourit à cette idée, restant silencieux….

Finalement elle donna son nom… Louise… d’accord, un vieux prénom mais qui n’était pas vilain, plutôt joli, même. Il sourit à l’idée qu’elle ne se doute pas vraiment de qui il était… mais avait-il envie de le dire ? Ou pas ? Hum… bonne question… allez, prénom pour prénom… autant lui donner le sien, peut-être, non ?

« Soit. Merci de m’accueillir dans ces lieux, Louise ! Je suis Gabriel et je viens de très loin… »

Ah ça pour venir de loin, il venait de loin, de l’hôtel de luxe, à trois pâtés de maison, mais pas la peine d’en rajouter n’est-ce pas ? Bon, si d’accord, il pouvait peut-être en rajouter un peu… Il sourit et resta silencieux, sans rien dire, un peu, comme s’il économisait ses mots ou comme s’il le choisissait avec un soin tout particulier, un peu des deux sans doute…

« Je ne crains pas que l’on me dénonce, car je ne fais rien de mal, je ne suis qu’un ancien champion d’arène de passage en ville pour me recueillir sur la tombe d’un vieux collègue et ami décédé il y a quelques temps déjà… un homme de bien, quoique l’on puisse penser de certains de ses travers… »

Oui, ses énigmes lui avaient toujours tapé sur les nerfs.

« Il m’avait vanté les charmes de ce vieux manoir abandonné et des nombreux Pokémons qui s’y trouvaient… alors je suis venu voir… mais comme j’ai un emploi du temps chargé je n’y suis venu qu’en pleine nuit… quant à savoir si c’était bien inspiré de revendiquer un titre qui m’appartient, cela veut simplement dire que mes Pokémon savent se défendre et me défendre suffisamment bien pour que je n’ai pas à craindre une attaque sournoise de la part de quelques lâches embusqués dans les ombres ! »

Il n'avait pas menti, plusieurs fois, Auguste lui avait vanté la biodiversité du manoir !

Il donna une petite tape dans le dos de Brasegali qui s’était tendu et légèrement courbé en voyant le Pokémons en face… par un sinistre jeu de hasard, ils s’étaient retrouvés chacun d’un côté du terrain comme pour un match légal – désormais illégal. Enfin bon, au moins il voyait la jolie rousse… et elle le reconnaitrait sans doute mieux quand il fut à trois ou quatre pas d’elle, Brasegali à son coté et la main négligemment posé sur les autres pokeballs pleines qu’il possédait… oh, ce n’était pas un geste si nonchalant que cela…

« Fort heureusement, les ombres ne sont plus à l’ordre de la nuit, sous la lumière des flammes… c’est bien plus agréable de parler comme ça, n’est-ce pas… »

Une de ses pokeballs remuait furieusement… il s’agissait de son Ponyta, comme si cette carne mal lunée trouvait les lieux adéquats pour elle… il soupira avant de filer une petite pichenette discrète dans la pokeball… Il sourit de nouveau avant d’indiquer à Brasegali de rester en arrière et s’approcher davantage…

« Ce n’est pas bien malin non plus de se présenter en abordant le sujet des combats illégaux… une personne pourrait échanger une description pour marchander sa pénitence, non ? Alors nous sommes à égalité… enfin je crois… »

Il s’approchait peut-être un peu trop du Pokémon de la jeune femme, non ? En tout cas elle montrait les dents… tiens donc cela lui rappelait sa belle Absol…[/color][/i][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim
» Personnages - les cendres de Middenheim
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» . Poussière de Cendres .
» Le début ... [Pv : Flocon de Cendres]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Heroes :: Archives Rp-
Sauter vers: